Miss T : Intolérante et alors?

Miss T : Intolérante et alors?

Un médecin qui ne nous prend pas au sérieux:

Depuis bébé, je trouvais que ma fille, miss T. (3ans) avait énormément de gaz et autres désagréments gastrique.

J’en ai bien entendu fait part à son médecin qui a tout mis sur le dos de l’allaitement, il fallait que j’arrête de manger tout ce qui était de la famille des choux ou des épinards…

J’ai réellement commencé à « harceler » mon docteur au moment où la question de la propreté est venu avec papasanslactose

… comment enlever la couche de Miss T alors que celle-ci est en permanence en diarrhée!

Nous sommes donc mon compagnon et moi retournés voir celui-ci, afin qu’il pose un diagnostic sur le mal qui « rongeait » notre princesse… maintenant que je ne l’allaitais plus il fallait bien qu’il trouve une autre cause!

Celui-ci nous a dit que Miss T avait un estomac feignant, qu’il suffisait de donner matin et soir du smecta à notre poupette et que tout finirait par se remettre en ordre.

 

Notre ras le bol et NOTRE décision:

Évidement, cela n’a pas fonctionné! Enn aillant marre de nous faire prendre pour des idiots, nous avons pris, le papa et moi la décision de noter TOUT ce que mademoiselle mangerait et les problèmes rencontrés pendant 10 jours.

A la fin de ces 10 jours, le constat était sans précédent, dès qu’un plat, un gâteau ou tout ce qui contient de près ou de loin du lactose, lui donner des crampes d’estomac ou alors beaucoup moins glamour, des diarrhées.

Nous sommes donc retourné voir le médecin avec notre joli carnet , pour qu’il accepte de lancer le P.A.I (projet d’accueil personnalisé) afin que les repas de la cantine puissent être adaptés au cas de Miss T.

En France, il est très difficile  de parler avec des médecins qui connaissent le problème de l’intolérance ou qui vous prenne au sérieux lorsque vous évoquez une éventuelle intolérance au lactose.

Qu’est ce que l’intolérance au lactose?

L’intolérance au lactose est une « petite maladie » qui n’est pas encore bien comprise ni connu.

D’ailleurs, ce n’est pas une une maladie, c’est une déficience en lactase, l’enzyme qui permet de digérer le lactose (le sucre du lait).

L’enzyme permet de digérer tous les produits laitiers naturellement sucrés (lait, crème fraîche…).

Mais chez les personnes intolérante au lactose, il n’est plus possible de digérer le sucre du lait, et il se passe ce qui doit se passer: maux de ventre, gaz et … sortie urgente par le bas.

Intolérance… ce mot me fait marrer!

Tout ça pour ne pas dire les mots peu ragoutant que sont: ballonnements, gargouillis, ainsi que vomit et diarrhées…

Cette « maladie » à entraîner de profonds instants de réflexion avec le papa.

Elle va devenir chiante pour les autres pendant les repas!,

 et les goûters d’anniversaire? Et l’été, les bonne glaces vont lui passer sous le nez ?!

(Finalement, nous arrivons à trouver des substitus, je vous en parlerai dans un prochain article).

Une pilule « presque magique »

En France, nous la trouvons peu et les cachets sont peu dosés.

Il existe des comprimés de lactase, à prendre 15 minutes avant le repas et qui évite les désagréments causé par le lactose.

Pas super pratique, mais déjà un grand pas dans la vie d’un intolérant…

Cela pourra permettre à Miss T de participer au goûter d’anniversaire des camarades de classe, sans être obliger d’adapter le « menu » pour elle!

Si vous aussi, votre enfant se retrouve souvent ballonné, à des diarhées régulières ou tout autres désagréments gastrique, pensez aux intolérances, que ce soit au lactose ou au gluten.

 

Et vous, un proche intolérant???,,

Laisser un commentaire

Fermer le menu